Mot(s) clé(s) ou expression :









  L'onco-hématologie
L'article D.6124-134 du code de la santé publique donne la mesure de la spécificité de l'onco-hématologie :
" Lorsque le traitement concerne une hémopathie maligne, cette décision (i.e de mise en oeuvre d'un traitement ) est prise dans les mêmes conditions par un médecin titulaire du Diplôme d'Etudes Spécialisées en hématologie ou titulaire du Diplome d'Etudes Spécialisées en onco-hématologie, ou par un médecin qualifié spécialiste en hématologie, ou qualifié compétent en maladies du sang".


  L'organisation en Poitou-Charentes : le réseau Hématlantique
Ce réseau de professionnels de santé piloté par le service d'onco-hématologie du CHU de Poitiers (site de référence) organise la prise en charge des hémopathies malignes par :
  • l'écriture, la diffusion et l'appropriation de référentiels métiers et des protocoles de soins;
  • la mise en place des R.C.P. avec le (ou les) plateau(x) technique(s) de recours qui peuvent assurer le suivi du traitement;
  • la gestion de consultations avancées sur les plateaux techniques de recours;
  • le suivi de l'épidémiologie de ces pathologies par l'implémentation d'un registre;
  • la mise à niveau des connaissances par la participation aux staffs et la mise à jour des protocoles de soins.
Ainsi, les conditions de fonctionnement qui sont exigées pour la prise en charge des cancers s'appliquent également à l'onco-hématologie : annonce, programme personnalisé de soins, amélioration de la qualité au sein d'un 3C, appartenance au Réseau Régional avec des liens privilégiés, échanges au niveau interrégional.
 
Pour en savoir plus...
Télécharger le fichier (PPT) - création / dernière modification le 03.06.2008

  L'organisation des soins : préconisations de l'INCa et de la Société Française d'Hématologie
Les traitements comportant pour les malades des risques aigus, immédiats ou à terme différé (notamment certaines chimiothérapies ou immunosuppresseurs), doivent être réalisés dans des structures de soins de référence (CHU) ou orientées en hématologie, organisant leur prise en charge. Des établissements de proximité ou d'autres structures peuvent participer à la prise en charge, y compris le médecin généraliste et les soins à domicile. Ces structures sont de niveau technique différencié, manifestant une complémentarité et une gradation qui détermineront la formation de réseaux. Les critères de gradation reposent sur : la spécialisation exclusive en hématologie, l'enseignement et la recherche, la présence permanente ou non de spécialistes en hématologie ou de médecins compétents en maladies du sang, le plateau technique, l'existence de service ou d'unité d'hématologie clinique, l'existence des différents laboratoires indispensables au daignostic et à la gestion des complications, le flux de patients traités et suivis par année, la mise en pratique de règles de bon usage, de procédures, de recommandations scientifiques faisant l'objet de consensus validés, la participation à une évaluation régulière.