Mot(s) clé(s) ou expression :

Partenaires








Dans le cadre de ses différentes missions, le réseau Onco-Poitou-Charentes travaille en collaboration avec de nombreux partenaires :


  Au niveau régional
Le GCS Esanté Poitou-Charentes est la maîtrise d’ouvrage régionale déléguée, par ses membres ou par l’ARS, en matière de systèmes d’information partagés et sécurisés de santé et de télésanté. Il favorise les coopérations entre ses membres et les partenariats nécessaires au développement des nouvelles technologies, au service des patients et des acteurs de santé.
Les structures en charge des dépistages gèrent les programmes de dépistage organisé des cancers du sein et colorectal au niveau départemental. Elles envoient les courriers d’invitation aux patients, informent les populations concernées et les professionnels de santé, assurent le suivi des dépistages et veillent à la qualité du dispositif.
Créées par la loi HPST de 2009, les Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) assurent la représentation des libéraux auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et contribuent à l'organisation de l'offre de santé régionale, notamment à la préparation et à la mise en œuvre du projet régional de santé.
La Fédération des Réseaux, Maisons et Pôles de Santé en Poitou-Charentes (FREMAPOSE) permet à ses adhérents d’optimiser et de mutualiser leurs ressources et moyens, afin de faciliter la réalisation de leurs missions. Elle rassemble des réseaux territoriaux gérontologiques, des réseaux thématiques (diabète, addictions, soins palliatifs, insuffisance cardiaque…) et des réseaux régionaux experts (périnatalité et cancer), ainsi que des maisons et pôles de santé, et d’autres dispositifs de santé tels que les Maisons pour l’Autonomie et l’Intégration des malades d’Alzheimer (MAIA)…
L’Observatoire du MEdicament, des Dispositifs médicaux et de l’Innovation Thérapeutique (OMEDIT) Poitou-Charentes a pour rôle d’accompagner le bon usage des produits pharmaceutiques dans les établissements de santé de la région et vers la ville.
Le registre Poitou-Charentes est une structure épidémiologique visant à identifier les nouveaux cas de cancers survenant au sein de la population régionale, dans un double objectif de surveillance épidémiologique et de recherche. Qualifié depuis décembre 2012, il est à ce jour le seul registre général (tous cancers) et régional (toute la population domiciliée) créé en France.
L’Observatoire Régional de la Santé (ORS) réalise des études qui contribuent à améliorer la connaissance de l’état de santé de la population régionale et ses déterminants. Il apporte une expertise pour l’aide à la décision en santé publique.
L’Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé (IREPS) a pour but de donner aux personnes les moyens de faire des choix pour leur santé, en agissant sur ses déterminants. Elle s’attache à l’égalité d’accès à la santé, à l’approche globale de la santé, au respect des personnes et des parcours, à la dimension participative et à la proximité des services.
La Société Régionale de Santé Publique (SRSP) Poitou-Charentes, relais et partenaire de la Société Française de Santé Publique (SFSP), favorise les réflexions et échanges de pratiques sur les questions de santé publique (prévention, épidémiologie, santé scolaire, santé au travail, santé environnement, santé mentale, qualité des soins…). Elle élabore des propositions destinées aux pouvoirs publics, aux collectivités locales, aux organismes sanitaires et sociaux et à la population.
Le Département de Médecine Générale (DMG) et le Collège des Médecins Généralistes Enseignants et Maitres de Stage (COGEMS) sont chargés de recruter et former des maitres de stages en médecine générale, mais aussi d’organiser l’accueil des internes et des externes dans les lieux de stage. Le DMG de Poitiers propose, encadre et participe à des travaux de recherche, notamment sur le cancer.


  Au niveau inter-régional et national
Le Cancéropôle Grand Ouest (CGO) regroupe les régions Bretagne, Centre, Pays de la Loire et Poitou-Charentes. Sa mission est de coordonner la recherche et de contribuer à son renforcement, dans une approche de transfert, de la recherche fondamentale à la recherche clinique, au bénéfice du malade. Le CGO développe notamment un axe de travail « Sciences Humaines et Sociales et Cancer ».
L’Association des Coordinateurs de Réseaux de Cancérologie (ACORESCA) permet des échanges et mutualisations d’expériences entre Réseaux Régionaux de Cancérologie (RRC) et réseaux territoriaux de cancérologie ou polythématiques. Elle est un interlocuteur privilégié des tutelles et des instances nationales.